Documentation sur la brutalité policière


Fil RSS Syndiquer le contenu

"Poivre moé ça"

Date de l'événement: 

22 Mai 2012

Vers 2:00 un policier asperge une jeune fille de poivre de manière totalement gratuite et inutile. On peut entendre l'autre policier dire "poivre moé ça". Il semble que la décision de la poivrer était déjà prise même si la jeune fille ne représentait aucune menace et avait décidée de bouger... J'aimerais bien avoir le no. de matricule de ce policier!

Cop beat an innocent bystander

Date de l'événement: 

20 Mai 2012 to 21 Mai 2012

Please check the video at the 2:40 time, that lady cop beat an innocent bystander, 2-3 times, and very violently, she better watch out, I'm sure that guy is furious!

Thank you! God Job!

J'suis sûr que les gangs de rue sont plus respectueux que ça

Date de l'événement: 

22 Mai 2012

Vers 24h15, moi et mes amis sommes sortie des foufounes électriques, sur ste-catherine. Un petit arrête a la pizzeria d'en face, mon amie achète une bière et nous sommes repartie vers mon auto. au coin de ste-catherine et de bullion, 5 policiers de l'escouade anti-émeute qui arrivait de la rue de bullion on tournée vers nous. nous étions face a face. Mon amie qui était sous l’effet de l'alcool gambadait joyeusement et a donné une ''tappe'' sur l'épaule d'un des policiers en lui disant des encouragements sarcastiques.

Dans les médias, on ne parlera probablement jamais de tout ça

Date de l'événement: 

20 Mai 2012

Il s'est fait matraquer crissement intensément par plusieurs policiers au Parc Berri, s'est fait menotter, il est resté inconscient par terre pendant plusieurs minutes, le sang lui sortait de la bouche, jusqu'a ce qu'une ambulance arrive... Dans les médias, on ne parlera probablement jamais de tout ça, on n'aura probablement jamais non plus de nouvelles de son état. Comme, d'ailleurs, tout une impressionnante panoplie de blessés (des manifs) dont les médias n'ont jamais parlé... Ça ferait trop mauvaise figure, j'imagine.

Réponse du gouvernement ce soir : ma première expérience de brutalité policière

Date de l'événement: 

16 Mai 2012

Vers 00h30, une bombe assourdissante a explosé à 5 pieds dans les airs de mon visage. La poudre m'a giclé au visage. Étouffé, j'ai marché moins rapidement et me suis retrouvé isolé derrière la foule. Quelques minutes plus tard, une ligne de policiers m'a chargé de dos, j'ai revolé par terre, mes lunettes aussi. En me relevant, je me suis fait encerclé par trois policiers qui m'ont matraqué solide, un policier derrière moi m'a donné un coup de pied dans les parties. J'ai environ une dizaine d'ecchymose et un bon mal de dos.

Pages