Semaine d'occupations de terrains et de bâtiments

Date de l'événement: 

08 Mai 2016 to 14 Mai 2016

LE LOGEMENT, UN DROIT !
Du 8 au 14 mai 2016, des terrains et des bâtiments seront occupés dans plusieurs villes et quartiers, à travers le Québec, pour obtenir la pleine reconnaissance du droit au logement pour toutes et pour tous, pour accroître la pression sur les gouvernements afin qu’ils financent un nombre beaucoup plus significatif de logements sociaux échappant à la logique du profit et pour montrer qu’il ne manque pas de lieux où réaliser de nouveaux logements sociaux.
Cet hiver, le Canada et les provinces, dont le Québec, ont comparu devant un comité de l’ONU qui a entre autres étudié leurs agissements en matière de logement. Ses constats sont sombres. L’ONU s’inquiète notamment de l’absence d’une stratégie nationale sur le logement, du financement insuffi-sant attribué à l’habitation et du manque de logements sociaux.
Cependant, en mars, le budget québécois a prolongé les coupes dans Ac-cèsLogis, le seul programme permettant de financer de nouveaux loge-ments sociaux ; encore cette année, il ne financera que 1500 nouveaux lo-gements sociaux à la grandeur du Québec.
Quant au budget du Parti libéral du Canada, il a prévu des investissements de 2,3 milliards $ d’ici avril 2018 pour le logement abordable, les loge-ments pour les aînéEs, les refuges pour les femmes victimes de violence, le logement dans les communautés autochtones et la rénovation de s loge-ments sociaux existants. Le gouvernement Trudeau se donne cependant un an pour « élaborer une stratégie nationale en matière de logement ». Au terme de cette démarche, qui vise notamment à « aider le secteur du lo-gement social à devenir financièrement autonomie » (?!?), il devrait annon-cer ses investissements à plus long terme.
Nos revendications
Dans sa future stratégie sur le logement, le gouvernement fédéral doit re-connaître le logement comme un droit pour toutes et pour tous, il doit consacrer au moins 2 milliards $ par année au financement de nouveaux logements sociaux et il doit assurer le maintien des subventions fédérales à long terme pour tous les locataires de logements sociaux existants et ce, de manière rétroactive.
Pour sa part, le gouvernement du Québec doit réaliser 50 000 nouveaux logements sociaux en cinq ans, en se servant de tout financement addi-tionnel obtenu d’Ottawa, mais aussi en accroissant considérablement ses propres investissements.

Ville où l'événement s'est produit: