Manifestation du 15 Mars 2010 : Réactions de l’ADDICQ

Lundi le 15 mars a eu lieu la 14e manifestation contre la brutalité policière organisée par le COBP, manifestation souvent dépeinte de façon erronée par des médias axés sur le sensationnalisme plutôt que sur la réelle question qui entoure cette journée. Effectivement, la brutalité policière est le lot quotidien de plusieurs individus souvent marginalisés par la société : consommateurs de drogues, travailleur(euse)s du sexe et itinérants.

L’ADDICQ, (Association de Défense des Droits et d’Inclusion des Consommateurs de drogues du Québec) a été présente en cette journée de manifestation pour soutenir le Collectif Opposé a la Brutalité Policière. Nous voulions faire entendre la voix de ceux qui trop souvent sont ignorés et dénoncer les abus des policiers trop souvent passés sous silence. Malheureusement, la plupart des gens retiendront de cette journée les confrontations entre les manifestants et les agents de la paix ainsi que le nombre d’arrestations, mais la réalité est toute autre : pouvez-vous vous imaginez vivre dans un monde où vous craignez l’institution même qui est supposée vous protéger? Ou vous craignez d’être à tout moment battu, fouillé abusivement et humilié?! Le tout à cause de préjugés véhiculés par le monde policier qui continue même aujourd’hui de nuire au travail de prévention et de réduction des méfaits de plusieurs organismes œuvrant dans le milieu communautaire.

En tant qu’association de défense des droits, nous dénonçons le profilage racial et social. Ce même phénomène qui a coûté la vie au jeune Villanueva et qui chaque jour persécute des centaines d’individus sur la seule prémisse de leur race, leur classe sociale ainsi que leur mode de vie. Nous tenons également à dénoncer la distribution massive de contraventions qui nous enfonce encore plus profondément dans le cercle vicieux de la surjudiciarisation et de la pauvreté. Nous dénonçons le fait qu’en 2010, nos frères et nos sœurs se font encore battre dans les ruelles, menacer et intimider par cette police, aux airs de gestapo, qui fait régner au Québec depuis trop longtemps la loi de l’intolérance et de l’hostilité.

Nous voulons une police au service de la communauté, dont nous faisons partie intégrante, que cela lui plaise ou non.

En ce 15 mars, qu’avez-vous regardé, qui avez-vous écouté? La confrontation? Les agitateurs? Le sensationnalisme? Et si pour faire changement pour une fois, on se penchait sur les vrais enjeux et les vraies questions? Qui va nous protéger de la police? Personne. Et tant qu’il en sera ainsi, des manifestations telles que celle du 15 mars continuerons d’avoir leur raison d’être et continuerons d’avoir l’appui de ceux qui défendent les droits des opprimés. Nous ne sommes pas en accord avec la violence ou la confrontation, mais nous supportons néanmoins toutes actions visant à dénoncer la situation insoutenable de l’ABUS de pouvoir et continuerons de veiller à améliorer la qualité de vie de ceux et celles qui consomment des drogues.

Les membres de l’ADDICQ

(Association de Défense des Droits et d’inclusion des personnes qui consomment des drogues du Québec)
addicq@live.ca

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: