Poursuite de 15 000 $ d’un policier du SPVM

Un policier du SPVM vient d’intenter un recours en justice pour le moins inusité en poursuivant un autre service de police qui l’aurait arrêté et détenu « sans motifs raisonnables » durant une fin de semaine complète.

Le constable Eric Horvath réclame un dédommagement de 15 000 $ à la Ville de Repentigny dont il accuse les policiers d’avoir « agi avec imprudence » en l’appréhendant au début de l’année 2018, peut-on lire dans la poursuite récemment déposée à la division des petites créances de la Cour du Québec.

Le demandeur, qui réside à Repentigny, allègue avoir été l’objet d’une « plainte sans fondement » par « sa conjointe de l’époque ». La plainte aurait été portée le 20 janvier dernier, soit un samedi.

« Les policiers de la Ville de Repentigny ont alors arrêté le demandeur la journée même et ont refusé de le remettre en liberté à la suite de sa comparution téléphonique quelques heures plus tard », selon la poursuite.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: