Deuxième revers pour l’UPAC en deux semaines

Des procédures contre deux ex-policiers soupçonnés par l’UPAC d’avoir coulé des informations dans les médias viennent d’être abandonnées deux semaines après l’invalidation des mandats de perquisition contre le député Guy Ouellette.

Les avocats des ex-policiers Stéphane Bonhomme et Richard Despatie, dont les biens avaient été saisis en octobre 2017 par l’Unité permanente anticorruption (UPAC), nous ont confirmé vendredi s’être fait aviser par courriel que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne ferait pas de demande de prolongation de rétention des biens saisis chez eux.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: