Le Bureau des enquêtes indépendantes se penchera sur les fuites à l'UPAC

Le ministère de la Sécurité publique du Québec demande au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) d'examiner l'ensemble des fuites provenant des projets d'enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Cela inclut notamment la conduite du Projet A, qui s’est soldé par l’arrestation du député Guy Ouellette il y a un an, indique un communiqué publié jeudi par le ministère, dirigé depuis peu par Geneviève Guilbault.

C'est la directrice des poursuites criminelles et pénales, Annick Murphy, qui a demandé à la sous-ministre de la Sécurité publique, Liette Larrivée, d'ouvrir cette enquête, précise le communiqué.

L'UPAC a assuré le BEI de son entière collaboration.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: