Arrêté pour des propos menaçants, il maintient qu'il veut battre des antifascistes

Un citoyen de la région de Montréal maintient qu’il veut battre des antifascistes, et ce, trois jours après son arrestation par la Sûreté du Québec (SQ) pour des propos menaçants.

Pierre Dion, connu des médias pour ses prises de position controversées sur les migrants et organisateur de manifestations pour dénoncer leur présence à Saint-Bernard-de-Lacolle, a été appréhendé vendredi par la SQ. Il a été relâché, sous promesse de comparaître en début d’année prochaine.

Il se serait servi de Facebook pour encourager les gens à battre des antifascistes. Il pourrait être accusé d’incitation à commettre des actes criminels.

Pourtant, malgré la gravité des propos allégués, le citoyen de la région de Montréal persiste et signe. En entrevue, lundi, à TVA Nouvelles, il a pleinement assumé ses paroles.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: