Accusé de voies de fait sur un sans-abri, un policier affirme avoir été frappé en premier

Un policier d'Halifax, accusé d'avoir cassé le nez d'un sans-abri l'hiver dernier, a présenté sa version des événements durant son procès, vendredi.

L’agent Gary Basso, 38 ans, fait face à une accusation de voies de fait causant des lésions corporelles. Soupçonné d’avoir falsifié des notes, il est de plus accusé de méfait public.

Durant son témoignage vendredi en cour provinciale à Halifax, Gary Basso a admis avoir frappé Patrice Simard, alors âgé de 54 ans. Il affirme cependant que M. Simard l’a frappé en premier. Cela n’était pas clairement visible sur la vidéo de l’incident présentée au procès en décembre.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: