Les secrets de la SQ

Un fonds secret échappant à toute reddition de comptes, qui a même servi à payer la fosse septique de la résidence d'un premier ministre. Un ex-directeur du renseignement rétrogradé qui menace d'éventer des secrets troublants dans une lettre adressée à Jean Charest. Et une séance de déchiquetage digne d'un roman d'espionnage dans les toilettes du chef de l'état-major. Le récent procès de trois officiers supérieurs de la Sûreté du Québec a levé le voile sur plusieurs secrets embarrassants de la police nationale.

La boîte à surprises des dépenses secrètes

Elles ont servi au fil des ans à verser de l'argent à des informateurs ou à louer des locaux pour espionner des criminels. Échappant à toute reddition de comptes, les Dépenses secrètes d'opération (DSO) de la Sûreté du Québec (SQ) ont aussi servi à des fins plus étonnantes... comme payer la vidange de la fosse septique de la résidence du premier ministre Bernard Landry.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: