Un conseiller montréalais veut un moratoire sur la reconnaissance faciale

San Francisco a été la première ville américaine à imposer des limites à la reconnaissance faciale pour la police et la municipalité, en mai. Le conseiller indépendant Marvin Rotrand souhaite que Montréal lui emboîte le pas.

Dans une motion qui sera débattue le 19 août, il demande au conseil municipal d'adopter un moratoire sur l'utilisation des systèmes de reconnaissance faciale pour protéger le droit à la vie privée et les libertés civiles.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: