SPVM : des techniques de gestion de crise plutôt que des pistolets à impulsion électrique

L'administration de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, met en veilleuse le projet de fournir un pistolet à impulsion électrique à chaque duo de patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Cet objectif avait été annoncé par le SPVM, l'an dernier, pour faire suite à l’une des recommandations du coroner Luc Malouin qui s'était penché sur la mort de l'itinérant Alain Magloire lors d'une intervention policière qui avait mal tourné en février 2014.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: