La CDPDJ donne raison à deux garçons de 12 ans victimes de profilage racial

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse donne raison à deux garçons mulâtres, âgés de 12 ans à l’époque, qui affirmaient avoir été victimes de profilage racial après avoir été arrêtés par la police de Repentigny pour un crime qu’ils n’avaient pas commis. La Ville conteste toutefois cette décision et refuse de dédommager les jeunes comme prescrit par la Commission.

Les faits remontent à plus de cinq ans alors que les deux amis jouaient dans le stationnement d’un restaurant à la marina de Repentigny, où ils assistaient à une fête d’anniversaire familiale.

« À la suite d’un appel rapportant que deux jeunes Noirs avaient été vus près d’une automobiliste avec une vitre cassée, les agents ont interpellé [Kélian et Shewany] les accusant à tort de tentative de vol de voiture », écrit la Commission dans son rapport.

« Après avoir procédé à leur arrestation, les agents ont fouillé [les enfants] et selon la version de ces derniers, les ont menottés et interrogé de manière agressive, sans la présence de leurs parents ou d’un avocat, tentant de les intimider pour leur faire avouer un délit qu’ils n’avaient pas commis », ajoute la Commission.

Catégories

Dossiers: 

Type de document: