Le racisme systémique au sein de la police dénoncé dans un rapport

Depuis 2015, quelque 200 dossiers d’enquête criminelle ont été ouverts au Québec à la suite d’allégations formulées par des Autochtones à l’endroit de policiers, a révélé jeudi le deuxième volet de l’enquête de l’experte indépendante Fannie Lafontaine, qui écorche au passage les méthodes « inacceptables » du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

« Opacité », « manque de représentativité » et méthodes s’apparentant à de l’intimidation de la part de policiers sont détaillés dans le rapport, qui nomme sans détour « la présence de racisme systémique au sein des forces de l’ordre à l’égard des Autochtones ».

Fannie Lafontaine, avocate experte en droit humanitaire, s’est vu confier le rôle d’observatrice civile indépendante en 2015 par le gouvernement Couillard, dans la foulée des dénonciations de femmes autochtones de Val-d’Or à l’endroit de policiers dans un reportage de l’émission Enquête.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: