Un enquêteur justifie le recours au GTI

C’est en raison du profil des individus visés, de la crainte que de la preuve soit détruite et parce que des évènements de violence étaient survenus dans ce secteur de Montréal-Nord à cette époque que le groupe tactique d’intervention (GTI) a été appelé à intervenir lors de la perquisition au cours de laquelle Bony Jean-Pierre est mort, atteint à la tête par une balle de plastique tirée par un policier casqué, le 31 mars 2016.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: