Une femme autochtone frappée dans un détachement de la GRC lance une poursuite

Une femme lance une poursuite après avoir été frappée au visage par un agent de sécurité communautaire municipal dans le détachement de la GRC de Thompson, au Manitoba. Genesta Garson dit également avoir été victime de discrimination parce qu'elle est Autochtone.

CBC/Radio-Canada a obtenu la vidéo grâce à une demande auprès de la Cour.

Le 6 janvier 2018, deux agents de sécurité communautaire ont transporté Genesta Garson, une femme de 19 ans de la nation crie Tataskweyak, à un point de service de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Ils la soupçonnaient d'être ivre devant l'hôtel Northern de Thompson, au Manitoba.

Il était prévu que Genesta Garson se dégrise en passant la nuit sur un plancher de ciment dans une cellule. Elle est plutôt partie en ambulance cette soirée-là, car un agent de sécurité l’a frappée au menton, et la jeune femme a perdu connaissance.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: