Manifestante détenue sans droits pendant 8 heures

Le Service de police de la Ville de Montréal devra remettre près de 6000 $ à une étudiante pour l’avoir arrêtée et détenue illégalement pendant huit heures lors d’une manifestation contre la brutalité policière en 2010.

Andréanne Cossette-Viau se rendait à la manifestation annuelle du collectif opposé à la brutalité policière lorsque des agents sont «arrivés par-derrière pour l’encercler» et lui ont «arraché» la banderole qu’elle tenait, raconte-t-elle.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: