De 7 à 10 millions $ de plus de contraventions

La nouvelle réglementation sur la vitesse annoncée mardi par le maire Denis Coderre pourrait rapporter environ 7 millions $ à 10 millions $ de plus qu’avant grâce aux contraventions, selon les estimations d’un ex-policier.

«Avec une limite de vitesse plus basse, c’est logique d’affirmer que davantage de constats d’infraction seront remis puisqu’il y a plus de chances d’être fautif», signale Paul Laurier, ancien policier à la Sûreté du Québec et aujourd’hui vice-président technologie chez Artemis Renseignement.

En se basant sur les chiffres de la Société de l’assurance automobile du Québec et sur son expérience, il en vient à la conclusion que les coffres de la ville seraient gonflés par l’augmentation du nombre de contraventions et par la hausse du coût de certains constats.

«Il y a plus de chances de se retrouver en grand excès de vitesse, ce qui rendrait la facture plus salée», prévient-il. Évidemment, les gens finiraient par s’habituer à ces nouveaux règlements, mais c’est la Ville qui en tirerait profit au début», croit M. Laurier.

Ce dernier ne considère pas qu’il s’agisse de la mesure la plus efficace, lui qui préconise l’installation de radars photo à tous les feux rouges.
«Au moins, ces nouvelles mesures vont assurément payer les nouvelles pancartes de signalisation», lance à la blague M. Laurier.
Les coûts pour l’achat de cette nouvelle signalisation sont estimés à 2 millions $. Le tout devrait commencer à apparaître au printemps 2018.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: