Stéfanie Trudeau aurait traité un homme de «fucking Indian»

L'ex-policière du SPVM Stéfanie Trudeau, alias Matricule 728, était de retour ce matin devant le Comité de déontologie policière pour avoir brutalisé et pour avoir traité un homme de «fucking Indian» en 2012 lors de son arrestation à Montréal.

Le plaignant, Julian Menezes, a répété ce matin en contre-interrogatoire les circonstances qui ont mené à son arrestation cette nuit du 20 mai 2012, alors qu'il sortait d'un taxi avec sa conjointe et une amie sur la rue de la Roche.

Cette nuit-là, Julian Menezes a raconté avoir aperçu un cycliste en train d'être interpelé par la police. Voyant que ce dernier semblait apeuré, Julian Menezes a demandé à la policière présente pourquoi ce cycliste recevait un constat d'infraction. C'est à ce moment que les événements ont dégénéré et que la policière Trudeau l'a jeté au sol pour lui passer les menottes et procéder à son arrestation.

Selon le plaignant, la policière l'aurait traité de «fucking Indian» quand il s'est identifié plus tard au cours de l'intervention. Stéfanie Trudeau et son coéquipier remettaient en question la possibilité qu'il soit d'origine portugaise, comme il le soutenait. Il a finalement été relâché par les deux policiers quelques rues plus loin, sans être amené au poste de police.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: