Lorsque les politiques de santé tuent

La semaine dernière, les projecteurs étaient de nouveau braqués sur le Centre universitaire de santé de McGill (CUSM). Le rapport récent du coroner Jacques Ramsay révélait qu’on a demandé à Kimberly Gloade, une Micmaque, de payer des frais (de plus de 1000 dollars) pour une visite à l’urgence en février 2016 parce qu’elle n’avait pas sa carte d’assurance maladie.

Incapable de payer, Mme Gloade est partie, condamnée à souffrir pendant des semaines jusqu’à sa mort d’une cirrhose du foie à la maison, deux jours avant une consultation prévue au Projet Montréal de l’ONG Médecins du monde.

Le CUSM porte certainement la responsabilité de la façon horrible dont Mme Gloade a été traitée. Cependant, ceci n’est pas un événement isolé. Nous savons que, sur une base régulière, des personnes sont renvoyées chez elles par des établissements de santé à Montréal, parce qu’elles n’ont pas d’assurance maladie.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: