Pour un Monde sans Murs: Résistance à la violence des frontières

Date de l'événement: 

09 Novembre 2017

(English to follow)

Pour un Monde sans Murs: Histoires de résistance à la violence des frontières

Jeudi 9 Novembre 2017 à 18h30
Association Récréative Milton-Parc
3580 Jeanne Mance
(Métro Place des Arts, ou bus #80)

Suite à l'appel d'organisations en Palestine et au Mexique, Tadamon rejoint la Journée internationale d’action pour un Monde sans Murs

https://www.facebook.com/stop.the.wall.campaign

Près de 70 murs sur tous les continents permettent le contrôle de l'État. Ils déchirent la vie et les terres des gens - niant leur liberté de mouvement, et augmentant la violence d’État, causant des milliers de morts chaque année. Les murs fortifient les frontières, séparent les riches des pauvres, et les puissants des opprimés. Ce sont des monuments d'expulsion, d'exclusion et d'exploitation. Le 9 Novembre marque le quinzième anniversaire du début de la construction du mur d’apartheid en Israël, destiné à annexer jusqu’à 60 % de la Cisjordanie et d’encercler les Palestiniens sur 13 % de leur territoire.

Cette journée mondiale d'action se déroule un an après l'élection de Donald Trump aux États-Unis. En janvier 2017, il a annoncé la construction d'un mur le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique. S'il est achevé, il s'étendra sur plus de 1 900 kilomètres, divisant les terres ancestrales du peuple Tohono O'odham et créant de plus grands obstacles pour les migrants. Les liens avec Israël sont profonds, à travers l'implication de sociétés militaires et de sécurité israéliennes (Elbit, Elta, Magal) dans la construction du mur.

Jamal Juma', coordinateur palestinien de Stop the Wall, appelle à « des luttes communes contre les murs et pour la justice, la liberté et l'égalité. Alors que l'administration Trump fortifie le mur raciste de la frontière, vantant le mur d'apartheid israélien comme un modèle, nous partageons un même destin avec les mouvements latin@, indigènes et immigrés aux États-Unis et au Mexique. Nous devrons unir nos forces pour démanteler les murs et demander des comptes aux responsables des violations des droits humains perpétrées le long de ces murs. »

Basées sur le vol de terres et le déplacement forcé de populations autochtones, les frontières du Canada traversent des territoires autochtones et séparent les migrants de leurs communautés. Ces frontières sont renforcées par l'existence de l'entente sur les tiers pays sûrs qui interdit aux migrants de faire une demande d'asile s'ils viennent des États-Unis par un poste frontalier régulier, et les force à traverser la frontière dans des conditions dangereuses. Ces derniers mois, les traversées irrégulières de migrants en provenance des États-Unis ont augmenté significativement, beaucoup risquant leur vie en s’exposant dans le froid. On estime à 500 000 le nombre de sans-papiers, souvent contraints de travailler dans des conditions d'exploitation, sans accès aux services de santé et autres services essentiels, et confrontés à la peur quotidienne de la détention et de l'expulsion.

De L’Île de la Tortue à la Palestine, la population n’a jamais cessé de résister aux murs, et leurs luttes exigent notre soutien permanent. Une possibilité est de faire pression sur des entreprises telles que G4S ou HP, qui profitent de la construction de murs et de la militarisation de nos frontières, comme le démontre la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

https://bdsmovement.net/

Pour cette journée mondiale d'action pour un Monde sans Murs, joignez-vous à nous pour un panel mettant en évidence la résistance à la violence frontalière.

Cet événement fait partie de la série Culture Shock du GRIP-McGill. Plus d’information ici :

https://www.facebook.com/events/741829396011692/

Accessibilité

Le lieu est accessible aux fauteuils roulants, sans marches, avec des portes automatiques et des toilettes accessibles.
Une service de garde sera fournie.
Une traduction chuchotée (anglais, français et espagnol) sera également disponible.
Des collations et quelques billets d'autobus seront fournis.
Pour plus d’information:

Tadamon! Montreal
Site web: www.tadamon.ca
Courriel: info@tadamon.ca

****

For a World Without Walls: Stories of Resistance to Border Violence

Thursday 9 Novembre 2017 at 6:30pm
Association Récréative Milton-Parc
3580 Jeanne Mance
(Métro Place des Arts, or bus #80)

Following the call of organizations in Palestine and Mexico, Tadamon is joining the Global Day of Action for a World without Walls.

https://www.facebook.com/stop.the.wall.campaign

Almost 70 walls across all continents are enforcing state control. They rip through people's lives and lands - denying their basic freedom of movement, and expanding state violence, causing thousands of deaths every year. Walls fortify borders, separate the rich from the poor, and the powerful from the oppressed. They are monuments of expulsion, of exclusion and of exploitation. November 9th marks fifteen years since construction began on Israel's apartheid wall, which aims to annex up to 60% of the West Bank and encircle Palestinians on 13% of their territory.

This global day of action takes place one year after Donald Trump's election in the United States. In January 2017, he announced the construction of a wall along the US/Mexico border. If completed, it will span more than 1,900 kilometres, dividing the Tohono O'odham people's ancestral lands and creating greater obstacles for migrants to cross. The connections with Israel are deep, through the involvement of Israeli military and security corporations (Elbit, Elta, Magal) in the construction of the wall.

Jamal Juma', Palestinian coordinator of Stop the Wall, calls for "common struggles against walls and for justice, freedom, and equality. As the Trump administration fortifies the racist border wall, touting Israel's apartheid wall as a model, we know we have a common ground with Latin@, indigenous, and immigrant movements in the US and Mexico. We will work to join our efforts to tear down the Walls and to hold those responsible accountable for human rights abuses perpetrated along those walls."

Founded on the theft of indigenous lands and the displacement of indigenous peoples, Canada's borders cut through indigenous territories and separate migrants from their communities. These borders are enforced through the existence of the Safe Third Country agreement enforced through the existence of the Safe Third Country agreement, which bars migrants from making a refugee claim if they travel from the United States through a regular border post, and forces them to undertake dangerous crossings. Recent months have seen a significant increase in irregular crossings by migrants in the United States - many of whom have risked their lives due to frostbite and exposure. An estimated 500,000 people remain undocumented in Canada - often forced to work in exploitative conditions, unable to access health and other essential services, and faced with the daily fear of detention and deportation.

From Turtle Island to Palestine, people have never stopped resisting walls and their struggles demand our ongoing support. One way to do so is through exerting pressure on companies such as G4S or HP, which profit from the building of walls and the militarization of borders, exemplified by the Boycott, Divestment and Sanctions movement campaign.

https://bdsmovement.net/

For this global day of action for a World without Walls, join us for a panel highlighting ongoing resistance to border violence.

This event is part of QPIRG-McGill's Culture Shock series. More information is available here:

https://www.facebook.com/events/741829396011692/

Accessibility Information:

The venue is wheelchair accessible, with step-free access, automatic doors, and an accessible washroom.
Childcare will be provided.
Whisper translation (English, French and Spanish) will also be available.
Snacks and limited bus tickets will be provided.

For more information:

Tadamon! Montreal
Website: www.tadamon.ca
E-mail: info@tadamon.ca

Ville où l'événement s'est produit: