Philippe Pichet suspendu, Martin Prud'homme nommé administrateur provisoire du SPVM

Martin Prud'homme, actuellement directeur de la Sûreté du Québec (SQ), va prendre la direction du SPVM de façon intérimaire, le temps de redresser la situation dans le corps policier.

Martin Prud'homme, actuellement directeur de la Sûreté du Québec (SQ), va prendre la direction du SPVM de façon intérimaire, le temps de redresser la situation dans le corps policier.

À la lumière du rapport Bouchard rendu public mercredi, le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux, a décidé de nommer Martin Prud’homme qui aura pour mandat de restructurer la Division des affaires internes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Un climat de tension et suspicion

Ce rapport, commandé par Québec et qui devait étudier les pratiques à l’intérieur du service de police, vient à la conclusion qu’il existe au SPVM «un climat de tension et de suspicion» et que cela représente «une situation qui met en péril son bon fonctionnement».

Le document fait état «d’irrégularités manifestes dans la conduite des enquêtes internes, d’un contrôle inadéquat de cette activité au sein du corps de police et du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur la police».

«Plusieurs allégations criminelles qui auraient dû faire l’objet d'enquêtes ne l’ont pas été, a rapporté le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux en conférence de presse mercredi. Plusieurs personnes soupçonnées d’inconduites pouvaient faire l'objet d’un traitement préférentiel. Des enquêtes ont été bâclées. Le rapport fait état d’un laissé allé.»

PHILIPPE PICHET SUSPENDU

M.Prud’homme quitte temporairement son poste de directeur général de la SQ et est nommé administrateur provisoire du SPVM ainsi que directeur général intérimaire.

L’actuel chef de la police Philippe Pichet est également suspendu de ses fonctions avec solde, tel que l’avait rapporté le Journal. Il aura des discussions avec la mairesse Plante dans les prochains jours pour déterminer la suite de son mandat.
«Je considère que l’intérêt public et la saine gestion de la justice exigent de procéder à [la] suspension [de M.Pichet], a précisé M.Coiteux, faisant référence à cette “crise de confiance” qui avait affecté le service de police. Les modalités entourant sa suspension effective dès maintenant seront déterminées par la Ville de Montréal. Cette suspension durera jusqu’à ce que je lève sa suspension ou encore que je recommande sa destitution à la Ville», a précisé M.Coiteux.

Le mandat d’administrateur provisoire ne suspendra pas les pouvoirs de la Ville de Montréal, a précisé le ministre. «Il ne s’agit pas d’une mise sous tutelle. Il s’agit d’une administration provisoire pour régler des problèmes spécifiques.», a-t-il ajouté. La Ville de Montréal conserve ainsi ses pleins pouvoirs.

Le mandat de M.Prud’homme prendra fin le 31 décembre 2018. Il quittera temporairement ses fonctions à la SQ et prévoit retrouver son poste à la SQ une fois son mandat terminé à Montréal.

Yves Morency, DG adjoint de la SQ, prendra la tête de la SQ en remplacement de M.Prud’homme.

Selon nos sources, M. Prud'homme souhaite travailler avec les gens en place et voudra s'assurer que son arrivée ne soit pas perçue comme une prise de pouvoir de la SQ sur le SPVM.

Martin Coiteux avait commandé un rapport sur Philippe Pichet à l’avocat Michel Bouchard à la suite des révélations en février du Bureau d’enquête et de l’émission J.E. sur la fabrication de preuve par des policiers des Affaires internes pour faire taire leurs collègues.

Depuis ce temps, toutes les enquêtes de la Division des affaires internes ont été confiées à la Sûreté du Québec et à quatre autres corps policiers.
La mairesse de Montréal Valérie Plante a assuré mercredi matin son souhait de régler la crise de confiance qui touche le SPVM et a réitéré son soutien aux policiers de Montréal.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: