Des civils pour diriger les corps de police au Québec?

Soupçons de corruption au SPVM, climat de travail malsain à l’UPAC, détournements de fonds à la SQ : la crédibilité des corps de police du Québec a été mise à mal ces dernières années, entachée par de nombreux scandales. Certains s’interrogent même : devrait-on nommer des civils à la tête de ces organisations pour surveiller les policiers ? Les avis divergent.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: