La Couronne porte en appel le verdict de Sabrine Djermane

L’acquittement de Sabrine Djermane relativement au chef de possession d’explosif à des fins terroristes a été porté en appel mercredi par la Couronne fédérale.

« Le juge du procès a commis une erreur de droit en donnant au jury des directives erronées quant à l’interprétation et la portée de la définition de “substance explosive” […] », peut-on lire dans l’avis d’appel déposé au palais de justice de Montréal.

La femme de 21 ans a subi son procès cet automne aux côtés de son conjoint, El Mahdi Jamali, âgé quant à lui de 20 ans. Le couple faisait face à des accusations de terrorisme, dont celle d’avoir tenté de quitter le Canada en vue de commettre un acte terroriste à l’étranger ou de commettre un acte au profit ou sous la direction d’un groupe terroriste.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: