21 Canadiens abattus par la police depuis l’an 2000 étaient sans arme

En tout, 6,4 % des 460 Canadiens abattus par la police entre 2000 et 2017 n'étaient pas armés, selon une analyse de CBC. Un chiffre trop élevé, selon des experts.

Le criminologue et ancien président de la Commission des services policiers de Toronto Alok Mukherjee affirme que 21 morts, c’est trop.

« Je ne crois pas que la mise à mort d’une personne en détresse, qui ne soit pas en train de commettre un crime violent conventionnel, puisse être justifiée », dit-il, tout en acceptant que la force mortelle peut-être justifiée dans des « circonstances exceptionnellement rares ».

Catégories