La défense veut une libération après 25 ans pour Bissonnette

Le délicat exercice visant à permettre au juge de déterminer la peine à imposer au meurtrier de la grande mosquée, Alexandre Bissonnette, a débuté lundi avec les arguments de la défense qui réclame que la possibilité d’une libération conditionnelle lui soit offerte après 25 ans.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: