Pour les personnes qui ont manqué la causerie avec l'ex-prisonnier politique Albert Woodfox, ou qui veulent la revoir, en voici l'enregistrement.

See video

Albert Woodfox lutte pour les droits des détenus, contre la répression politique et le racisme depuis 1971, année de son incarcération à Angola, en Louisiane, réputée comme étant la pire prison des États-Unis. Enfermé dans une cellule d’isolement pendant 43 ans pour le meurtre d’un gardien de prison, après un procès expéditif, il a toujours clamé son innocence.

Il avait fondé le chapitre «Angola» avec deux autres détenus pour faire des actions et des grèves de la faim afin d’exiger de meilleures conditions de détention dans le pénitencier. Visiblement, ces actions ne plaisaient pas.

Instruction bâclée, témoins « récompensés » pour leurs dépositions, absence de preuves matérielles, discrimination systématique, composition du jury entièrement blanc… Les deux condamnations de Woodfox ont été annulées, mais l’État de Louisiane l’inculpa à nouveau.

Même la veuve du gardien de prison douta de la culpabilité de Woodfox. Elle écrivit au procureur de Louisiane: « Tant d’argent a été dépensé durant toutes ces années en frais d’avocats pour maintenir Albert en prison, alors qu’il aurait été mieux utilisé pour venir en aide aux victimes de la violence carcérale ».

« Vingt-trois heures par jour, Albert Woodfox est assis seul dans sa cellule sans fenêtre, de la taille d’un placard. Il prend tous ses repas seul. Il n’a pas accès aux activités pédagogiques ou religieuses de la prison. Ses contacts avec les visiteurs sont extrêmement limités. Six personnes seulement sont autorisées à lui rendre visite, pendant une heure, ou à lui téléphoner. Cela doit être considéré comme de la torture », décrivait, en octobre 2013, le rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres traitements inhumains.

Libéré en février 2016, il poursuit la lutte en parcourant le monde pour revendiquer la libération des prisonniers politiques et la fin de la pratique de l’isolement carcéral. Il était de passage à Montréal le 20 mai 2017, 99%Média a capté la conférence.

Causerie publique avec/Public Talk with Albert Woodfox

Date de l'événement: 
19 Mai 2017 - 18:00 - 21:00

Après la visite inoubliable de Robert H. King en mars, son camarade Albert Woodfox, l’autre membre vivant des Angola 3, viendra à Montréal le 19 mai prochain à 18h, à l’auditorium Alumni de l’Université Concordia (salle H-110 du 1455, de Maisonneuve Ouest) dans le cadre du mois de l’Anarchie. La causerie publique sera animée par Robyn Maynard.

Albert Woodfox est un militant Black Panther qui lutte pour les droits des détenus, contre la répression politique et le racisme systémique depuis 1971, année de son incarcération. Il a participé à la création d’un chapitre des Black Panthers dans la prison d’Angola, en Louisiane, réputée comme étant la pire prison des États-Unis, où il a résisté à 45 ans de torture. Libéré en février 2016, il poursuit la lutte en parcourant le monde pour revendiquer la libération des prisonniers politiques et la fin de la pratique de l’isolement carcéral.

Pour en savoir plus sur Albert Woodfox et les Trois d’Angola : angola3.org

*Traduction vers le français sur écran*
*Entrée gratuite*
*Accessible aux fauteuils roulants*

Merci à nos partenaires: COBP; Concordia Student Union; CLAC; les comités de solidarité internationale et de l'immigration du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN; Projections Insurgées; Toute détention est politique; GRIP-UQÀM; Union libre (journal étudiant de l’UQAM); Ass. étudiante du Cégep du Vieux-Montréal; Ass. étudiante du cégep Saint-Laurent; AFESH; QPIRG-Concordia; FRAPRU; Montréal-Nord Républik; Tout le hood en parle; Commission populaire contre la répression politique; PASC; CKUT, Kersplebedeb.
-----------------------------------------------------------------------------------------

After the unforgettable visit of Robert H. King in March, his comrade Albert Woodfox, the other live member of the Angola 3, will be visiting Montreal on May 19th at 6:00 pm at the Alumni Auditorium of the Concordia University (room H-110, 1455 de Maisonneuve blvd W.) for the Anarchist Month. The public talk will be hosted by Robyn Maynard.
Albert Woodfox is a Black Panther activist who has been fighting for prisoners rights, against political repression and systemic racism since 1971, year of his incarceration. He has participated in the creation of a Black Panther chapter in the Angola penitentiary, in Louisiana, known to be the worst prison in the United States, where he has resisted to 44 years of torture. A free man since February 2016, he continues to fight and advocates throughout the world for the liberation of political prisoners and the end of solitary confinement.

To find out more about Albert Woodfox and the Angola 3: angola3.org

*Free entrance*
*Wheelchair accessible*

Thank you to our partners: COBP; Concordia Student Union; CLAC; les comités de solidarité internationale et de l'immigration du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN; Projections Insurgées; Toute détention est politique; GRIP-UQÀM; Union libre (journal étudiant de l’UQAM); Ass. étudiante du Cégep du Vieux-Montréal; Ass. étudiante du cégep Saint-Laurent; AFESH; QPIRG-Concordia; FRAPRU; Montréal-Nord Républik; Tout le hood en parle; Commission populaire contre la répression politique; PASC; CKUT, Kersplebedeb.

warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

C’est sans grande surprise mais avec énormément de rage et d’indignation que le COBP dénonce l’arrestation de masse qui a mis fin à la 18e manifestation contre la brutalité policière quelques minutes à peine après son départ. Le SPVM, aidé de la SQ, a en fait encerclé la manifestation avant même qu’elle ne se mette en branle. D’après nos informations préliminaires, ce sont environ 250...

Pour la 18e année consécutive, le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) appelle toutes les personnes concernées à se joindre à nous pour manifester à l'occasion de la Journée Internationale Contre la Brutalité Policière le 15 mars prochain.(1) Cette année, le rendez-vous sera à 15h au coin des rues Jean-Talon et Châteaubriand, à l'endroit où l'agent Gauthier du Service de police de...

Comme à chaque année, le SPVM envoie une lettre au COBP par rapport à la manifestation du 15 mars.

Cette année on a eu l'idée de rigoler un peu avec eux et de leur répondre.

Voila ce que ca donne!

CANADA - Hamilton, Ontario
March 15, 2014 at 7:00pm at McNab Street Transit Terminal : 1st annual confrontational demo!
March 15th marks the International Day Against Police Brutality (IDAPB). In the spirit of this day, we are calling for the first annual demo on the streets of downtown Hamilton – in solidarity with struggles against the police globally, and as a manifestation of...

18e Journée Internationale Contre la Brutalité Policière: Réagissons à la militarisation!

Cette année marque la 18e édition de la Journée Internationale Contre la Brutalité Policière (JICBP). Mais ça ne signifie pas que la brutalité n’existe que depuis 18 ans. Depuis que le premier corps policier a vu le jour, la brutalité, les abus, les injustices, le profilage (tout ce qui nous enrage...

(english and spanish below)

Un peu après 11h pm hier soir, 9 janvier, un juge fédéral a octroyé la mesure spéciale de « arraigo »*** qui permet aux autorités mexicaines de détenir les arrêtéEs pendant 40 jours supplémentaires avant que les charges soient portées contre eux/elles. Selon le mandat offert par le juge, cette détention provisoire a pour but de permettre aux autorités d'...

See video

Le lendemain de l'annonce par le SPVM de la création d'une "équipe spéciale" pour "aider" les sans-abri de Montréal par temps de grands froids (composée de 2 policiers à chaque quart de travail, alors que la ville compte des milliers d'itinérants...), un agent du SPVM a démontré de manière exemplaire le manque de respect et la facilité pour des policiers de menacer des gens, en particulier...

En 1 mot: Jean-Loup Lapointe est un assassin, le SPVM et le gouvernement sont complices!

Près de 5 ans et demi après la mort de Fredy Villanueva sous les balles de l'agent Jean-Loup Lapointe du SPVM, après plus de 100 journées d'audiences et une quarantaine de témoins, le coroner « à temps partiel » André Perreault a finalement rendu public son rapport de 143 pages. Le COBP, qui avait...

Syndiquer le contenu