Témoignage

warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

J'appelle le premier policier l'arrogant car il n'a jamais voulu donner son nom et son matricule.

7 juillet 2016
Aux alentours de 22h30
Sur Grande-Allée fermée aux autos
Rue piétonne pour le festival d'été

Nous revenons très joyeux mon copain et 2 de mes garçons ( 16 et 22 ans) et avec Emma la blonde de mon fils Xavier qui a 16 ans.

Très à jeun car on a pris seulement 3 bières chacun au show de Gabriel et Sting. Nous sommes allés à pieds, car mon conjoint a un condo sur Quartier.

Donc, avant la fin du spectacle, on revient vers Cartier.
Nous marchons sur Grande-Allée.
À l'angle de Georges 5
Et Grande-Allée une voiture manque nous écraser car pas supposée d'être là d'après nous c'est une rue piétonne pour le festival.
Au-dessus de 6 policiers sont attroupés pour surveiller les gens!

La voiture passe en manquant de nous écraser et Bernard (mon chum) m'arrête même avec son bras pour pas que je me fasse écraser par cette voiture!

Bernard fait à semblant de donner un coup de pied à la voiture qui nous coupe comme piétons, mais aucunement, il atteint la voiture!

Un des 6 policiers attroupé nous avertis très fortement avec arrogance que mon chum n'avait pas à faire ce geste de coup de pieds! Bien sûr, on essaie de se défendre car on a failli se faire renverser par une voiture ( qu'aucun des 6 policiers n'a vu d'ailleurs et pourtant tout s'est passé sous leurs yeux!)
Donc Bernard et moi on explique qu'il n'a pas à être arrogant envers nous...car on n'est aucunement en tort! La voiture a fait aucun stop malgré les clignotants rouges qui indiquent de faire un arrêt!

Le policier arrogant nous dit que Bernard n'avait pas à faire ce geste de coup de pied car ça prouve qu'il est en état d'ébriété!
On lui explique qu'on a pris juste 3 bières mais le policier continue de nous narguer et nous dit qu'on est en faute.
Quand je vois que l'escalade de l'argumentation augmente entre le policier et mon conjoint, je tire par le bras mon chum en lui disant:
Laisse-faire chéri, ça donne rien...ils sont innocents et ils ne savent pas ce qu'ils font!
Quand je dis ça, je le dis à mon chum environ à 20 pieds de l'attroupement des policiers!

On continue de marcher sur Grande-Allée avec les enfants et 2 policiers (l'arrogant et un autre) nous suivent en m'interpellant moi pour me donner une contravention à cause que j'ai dit: viens-t-en, ils sont innocents ( innocent dans le dictionnaire a plusieurs définitions.

Bref, on n'en revient pas qu'ils nous harcèlent pour me donner une contravention...mon chum tente d'argumenter encore car nous vivons une injustice totale et il dit au policier toujours très arrogant:
T'es hot toi donner une contravention à ma blonde qui a juste tiré après mon bras pour que l'escalade de la violence arrête...
Non seulement on n'est aucunement en tort pour la voiture qui a pas fait son stop et qu'aucun policier sur les 6 semble avoir vu mais en plus, les policiers nous suivent pour attiser cette escalade de violence envers nous!
Le policier arrogant dit que mon chum l'a traité d'esti de cave et pourtant mon conjoint a dit l: esti t'es hot toi de t'en prendre à ma blonde!

( voir vidéo que j'ai pris car l'autre policier nous filmait et je lui ai dit tu as le droit de nous filmer donc nous aussi!
À ce moment, on était entourés comme de 8 policiers comme si nous étions des êtres dangereux!
Pourtant mon chum et moi, on l'appelait monsieur ( l'agent arrogant) et aucun geste de violence n'a été fait de notre part!

Bernard et moi on a aucun casier judiciaire et j'ai enseigné 27 ans au secondaire le français a des ados et jamais mes élèves m'ont manqué de respect à ce point! Je n'ai jamais eu de plainte de la part de mes élèves ou parents...au contraire...sans prétention j'ai été une prof très aimée par tous!
Je peux fournir la preuve que j'ai jamais eu de plaintes...au contraire, mon surnom est Mère Térésa! Trop gentille il paraît!

Donc, 8 policiers nous entourent!
Un des plus vieux policiers me dit de calmer mon chum pour ses arguments car il se retrouvera en prison!
Mes fils et ma belle-fille regardent cette scène d'intimidation que nous vivons avec ces policiers! Mo fils Cédrick de 22 ans me dit le lendemain: le policier te parlait tellement durement maman que ça me faisait mal en-dans car je sais que tu viens de sortir d'une relation avec un homme violent et voilà qu'un policier qui est supposé nous protéger bafouille de pauvres personnes innocentes, gratuitement!

Je finis par convaincre mon chum de lâcher prise!
On a remis nos papiers aux policiers pour qu'ils nous envoient nos tickets d'infraction et on est repartis ben découragés de cette situation intimidante et humiliante.

Les enfants décident de rentrer au condo sur Cartier et mon chum et moi, on décide d'aller au bar chansonnier la Piazz sur Grande-Allée pour nous calmer de ce fâcheux incident!
Alors c'est ce que nous faisons!
On reste au bar et on s'amuse et on finit par oublier un peu ce qui vient de se passer avec la police!

À 3h du matin, Bernard et moi on sort du bar main dans la main...on part se coucher à pied sur Cartier!

Ça fait pas 5 minutes qu'on marche...que 2 voitures de police s'arrêtent près de nous et là moi je suis tombée dans un cauchemar et mon chum aussi!

Les 4 policiers sortent
On n'a pas le temps de voir ou de dire quoi que ce soit aux policiers!
Mathieu Laplante Bélanger me frappe la tête sur la voiture de police...me tord les bras dans le dos pour me mettre les menottes très violemment...moi je pleure...
Je lui dis qu'il me fait mal et plus je le dis, plus il est violent.
Même chose du côté de mon chum!
Les policiers le tabassent et il ne se défend même pas!
Laplante Bélanger me pousse dans la voiture de police brutalement...menottée très serrée dans le dos...il ne me lit aucunement mes droits avant l'arrestation...je ne peux donc appeler aucun avocat pour toute cette injustice et cette brutalité policière carrément gratuite!

Dans l'auto de police, je pleure beaucoup et je vis un choc traumatique...
J'explique aux 2 policiers assez gentils eux ( L'agent Laplante mon agresseur est dans l'autre voiture avec mon conjoint)
Que je suis déjà sur l'IVAC pour avoir subi de la violence avec mon ex conjoint!

Le policier qui ne conduit pas, me dit: écoutez madame, on va aller vous mener sur Cartier chez votre conjoint et on va vous enlever les menottes...allez-vous rester calme?
Je leur réponds bien sûr...je me suis même pas débattue quand le méchant policier m'a arrêtée avec tant de violence et d'agressivité comment voulez-vous que je reste PAS calme si vous me les enlever...j'ai juste hâte que ce cauchemar arrête!

On a encore reçu 2 contraventions chacun mon conjoint et moi pour avoir mis le trouble dans la rue...
Et pourtant on s'en allait de coller à la maison main dans la main quand tout à coup sans raison, on a été carrément attaqués par des policiers qui nous ont jamais dit pourquoi nous étions arrêtés si sauvagement!!!
Un cauchemar!

Chantal Bond
Bernard Drolet

Autres témoignages d'abus policiers

Vous avez été victime d’un abus policier ?

Dénoncez-le ! Publiez votre témoignage

Une baignade qui tourne mal

Date de l'événement: 
15 Juillet 2011

Un jour de l'été 2011, je m'en allais me baigner dans la piscine illegalement car il était passé l'heure mais c'est une piscine exterieure , et la police nous a pogné mais j'avais même pas eu le temps de me baigner et il arrive et me demande de sortir immediatement de là. Donc moi encore avec mon haut de maillot jleur dit 2 seconde je mes mon gilet . Aussitôt traversé de l'autre côté il me plaque contre le mur me sert le pognet. J'avais 2 amis cachés dans les buissons et mon copain qui a vu qu'on me plaquait est arrivé pour me défendre. Aussitôt arrivé il le traitre comme un criminel qui venait de tuer quelqu'un, lui font une jambette, le plaque au sol et il n'avait même pas encore eu le temps de rien dire .Ils ont donc commencé a lui donner des coups de pied et à le frapper à 4 sur lui .Pendant ce temps j'étais dans un char de police seule et je voyais tout ce qui se passais. Je pensais devenir folle de voir tout ces gestes posés contre lui quand il est coucher au sol et qu'il n'a rien fait .Quelques minutes plus tard il trouve mes 2 amis dans les buissons (un gars et une fille) il menotte mon amie, la laisse couché au sol pendant un bon 10 min à lui appuyer dans le dos avec leur genous alors qu'elle pese 115lbs et ils etaient 6 autour de elle a rire d'elle. Donc là nous à date, on a juste traversé une clôture illegalement et il y avait 5 chars de police pour 4 personnes. Il mon sortit du char à cause que je criais et que je voyais  trop bien mon copain se faire battre sans raison. On me lance sur le char et me menotte tellement serré que j'ai eu des marques pendant 1 mois. On me remet dans le char et on me dit d'attendre. Pendant ce temps mon ami gars filmait toute la scène du pourquoi on se faisait tabasser comme cela et quand ils ont vu qu'il filmait ils l'ont ramassé, ont brisé son cell, effacé la vidéo et il se sont mit 4 dessus dont 1 qui l'étranglait au 30 seconde et il ne se debattait pas encore. Ensuite ils nous ont laissé partir comme si rien n'était en nous disant qu'on allait avoir des tickets et ils ont gardé le gars qui filmait pour aller le porter loin de chez eux tout seul. Aujourdhui près de 6 mois plus tard, j'ai jamais reçu de ticket mais chaque fois que je vois la police ou que je dois traiter avec eux jai peur, jai tellement de haine envers eux, et je trouve pas normal que à 19 ans j'ai peur de la police. Oui les gens qui sont sensés me défendre me font peur depuis ce jour et depuis toutes les vidéo que j'ai vues. LA POLICE TRAITE DIFFÉREMMENT LES JEUNES, DONC AINSI LA SOCIETE CROIT PAS QUE LA POLICE SONT MÉCHANTS POUR NOUS MAIS TOUS LES JEUNES CONNAISSENT DES HISTOIRE QU'ILS NOUS ONT FAITES À NOUS OU À NOTRE ENTOURAGE QUI SONT PAS DU TOUT ACCEPTABLES DANS UNE SOCIÉTÉ QUI EST SENSÉE ËTRE UNE DEMOCRATIE .

Marquage

Date de l'événement: 
25 Novembre 2011

When I was arrested at Occupy Montreal on the 25th of November 2011 They were taking my information. They wrote on my hand with a permanent marker and then after I felt something pointy and metallic scraping across my skin. I immediately asked "What are you doing" and they simply said we wrote on you with a pen and showed me a bunch of various pens in her hand. I didn't argue about it and I was unable to look at my hands as they were tied behind my back with zipties. As soon as I was released I looked at my hands and there was no ink on them from a pen. I began to worry and wonder what exactly did they do to me that prompted them to lie to me... it really was not a fun feeling. when I spoke about what happened a few hours later to a friend and my partner, the idea came about that perhaps it was something they used as a way to identify me. This morning we tested my hands under a black light and sure enough there was a number 2! The freaky thing is this is IN my skin, washing my hands and scrubbing with abrasives will not get this off.... perhaps in several months of my skin cells renewing themselves if will eventually fade. What ever ink that is in there is irritating my skin slightly and its a very terrible feeling that they put a substance in my body with out my consent and then later lied about it. This is a semi permanent alteration they did to me, if I go anywhere now with a black light this will show! -------------------- I called the SPVM today and after being on hold for over 10 minutes I explained what happened to me to the officer on the line. I was calm and explained I was concerned for my health because I was having a reaction to whatever it was they used... He told me he had no idea what I was talking about, that he never heard of that before ... I asked if it was possible to speak to some one who might know more and he said that there was no one ... he then said he needed to answer the other line and hung up ...... WTF

Brutalité policière à la manif du 31 mars 2011

Date de l'événement: 
31 Mars 2011
See video

Pendant la manifestions contre la hausse des frais de scolarité du 31 mars 2011, un policier pousse une dame qui magasine sur le sol, sans lui venir en aide par la suite. Ceci après avoir chargé la manifestation d'appui à une occupation, les deux complètement pacifiques. This is what democracy looks like. Après que la dame soit tombé, des étudiants ont commencé à l'aider, j'ai donc prit cette opportunité pour prendre en 'note' les matricules des policiers (les numéros sur leurs casques)

http://montreal.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20110401/mtl_protest_rea......

http://tvanouvelles.ca/video/876756517001/un-etudiant-temoin-de-la-scene/

Une jeune femme projetée contre parcomètre

Date de l'événement: 
07 Septembre 2011
See video

A police intervention in Montreal on Wednesday night around 11pm the 7th of September 2011. Around 8 cars and 30 cops that will arrest 3 guys, hit some of them, pepper spay a guy and push a girl really hard on a post.