Santé mentale: le SPVM formera tous ses patrouilleurs d'ici 2022

Critiqué pour ses interventions auprès des personnes en crise, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se donne jusqu'en 2022 pour former tous ses patrouilleurs afin de mieux intervenir auprès des personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Le SPVM reçoit environ 33 000 appels par an concernant un « état mental perturbé », soit environ 3 % du volume par jour. « Il y a vraiment un besoin », note le commandant Marc Lauzon dans une entrevue téléphonique à La Presse.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: