L’utilisation grandissante du taser au SPVM préoccupe Montréal

Les policiers de Montréal font de plus en plus usage de pistolets électriques, une situation qui préoccupe tant l’opposition officielle que l’administration municipale, qui compte entamer «une réflexion» sur la pertinence de cette arme.

L’an dernier, des policiers montréalais ont fait usage à 383 reprises d’armes à impulsion électrique, aussi appelés Taser gun, indique le dernier rapport annuel du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). En comparaison, cette arme a été utilisée à 236 reprises en 2017 et 112 fois en 2016.

L’an dernier, le SPVM a annoncé son intention de munir l’ensemble des patrouilleurs du SPVM qui travaillent en duo de pistolets électriques d’ici 2020.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: