L’enquête qui n’a jamais été faite

CHRONIQUE / «Lorsque les faits ne sont pas suffisants, ce qui nous éclaire, ce qui nous sert dans une enquête normale, c’est de voir s’il y a des contradictions, des invraisemblances, des pistes qui n’ont pas été explorées. Dans le cas de Dupont, c’est oui, oui et oui. Et il y en a des masses.»

Le constat est de Stéphane Berthomet, qui a travaillé pendant deux années à essayer de faire la lumière sur une histoire des plus nébuleuses, la mort d’un policier de Trois-Rivières, Louis-Georges Dupont, retrouvé le matin du 10 novembre 1969 dans sa voiture de service, cinq jours après sa disparition.

Depuis, la thèse officielle est celle du suicide.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: