Montréal achète des vestes pare-balles et des masques pour affronter la crise

Montréal a procédé à l’achat de plus d’un millier de vestes pare-balles pour ses policiers et à l’acquisition de 800 000 masques de protection pour son personnel appelé à intervenir en première ligne dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

L’achat de 1129 vestes pare-balles au coût estimé de 500 000 $ a été approuvé mercredi par le comité exécutif de la Ville de Montréal. Il s’agit d’une mesure de précaution, soutient André Durocher, inspecteur au service des communications du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), car on ignore encore si, au cours des prochains jours, les autorités imposeront des mesures de confinement plus sévères. « Il faut prévoir tous les scénarios. On ne sait pas combien de temps la crise va durer », indique-t-il.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: