La famille de Tess Richey poursuit son meurtrier et la police pour détresse psychologique

Les proches de Tess Richey, qui a été assassinée en novembre 2017 à Toronto, poursuivent pour 20 millions de dollars le meurtrier et la police de la métropole pour les dommages psychologiques que le meurtre a eus sur leur santé.

Christine Hermeston affirme qu'elle est anxieuse, qu'elle ne dort plus et qu'elle a perdu du poids depuis le meurtre de sa fille de 22 ans.

"Ma vie est anéantie et je n'ai pas encore accepté le fait qu'elle est morte, la poursuite pourrait peut-être m'aider à payer pour une thérapie", dit-elle inconsolable lors d'une conférence de presse organisée mercredi sur la plateforme Zoom.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: