Des policiers accusés de meurtre après avoir utilisé leur taser plus de 50 fois sur un suspect

Deux policiers de l'Oklahoma doivent répondre à des accusations de meurtre après avoir utilisé leur pistolet à impulsions électriques, un Taser, plus de 50 fois sur un individu qui refusait d'obtempérer à leurs demandes.

Joshua Taylor, 25 ans, et Brandon Dingman, 34 ans, ont été accusés jeudi de meurtre au second degré pour la mort de Jared Lakey survenue en juillet 2019.

L'homme de 28 ans est mort à l'hôpital deux jours après avoir reçu plusieurs impulsions électriques, rapporte le New York Times.

Oklahoma State Bureau of Investigation

Les deux policiers répondaient à un appel pour un individu nu criant et courant dans la rue, le 4 juillet 2019.

L'agent Brandon Dingman a déployé son «Taser» 23 fois et l'a utilisé 114 secondes, alors que Jared Lakey n'écoutait toujours pas les ordres, selon les documents de cour. L'agent Joshua Taylor a de son côté utilisé son pistolet électrique 30 fois, pour un total de 122 secondes.

Au total, Lakey a été «taser» pendant 4 minutes consécutives, selon un affidavit cité par des médias locaux.

Lakey n'a jamais fait de geste agressif envers l'un ou l'autre des agents lors de l'incident et les policiers n'ont jamais essayé de le maîtriser avec la force physique, ce qui va à l'encontre des méthodes de formation du département.

La victime qui a cessé de respirer après son arrestation, est décédé de multiples crises cardiaques et d '«athérosclérose coronarienne critique et utilisation par les forces de l'ordre d'armes électriques et de contention».

Des mandats d'arrêt pour Taylor et Dingman ont été lancés mercredi. Ils se sont rendus au bureau du shérif du comté de Carter avant d'être libérés sous caution de 250 000 $, ont déclaré des responsables de l'OSBI.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: