Vigile pour Riley Fairholm: «Je ne sens pas qu’il y a eu justice pour mon garçon»

Organisé par sa mère, Tracy Wing, l’événement a rassemblé une vingtaine de personnes arborant bracelets, chandelles et pancartes demandant justice pour Riley Fairholm.

«On veut leur rappeler qu’un de leur policiers a tué mon garçon. Puis, c’est aussi pour demander qu’il y ait plus de formation sur comment intervenir auprès d’une personne en crise. Je ne sens pas qu’il y a eu justice pour mon garçon», dit la résidente de Lac-Brome qui n’a toujours pas eu accès au rapport du coroner.

Rappelons que Riley Fairholm, 17 ans, a été abattu d’une balle dans la tête par un policier de la Sûreté du Québec, dans la nuit du 25 au 25 juillet 2018. Le jeune homme était armé et agité. Le rapport balistique a ensuite démontré que l’arme de la victime était un pistolet à CO2.

«Le policier a pris 61 secondes pour le tirer à la tête. Mon garçon n’était pas une personne menaçante. Il était en crise.»

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: