La GRC condamnée à verser 1 million $ à une famille

Après une quinzaine d’années devant les tribunaux, la GRC devra verser plus d’un million de dollars à une famille de Laval accusée injustement de traite de personne, pour avoir bâclé l’enquête et véhiculé consciemment des propos mensongers à son égard.

« [A]u lieu de reconnaître l’extrême faiblesse de leur position [...] de s’excuser ou de publier un démenti officiel, [la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a] soutenu l’insoutenable devant la Cour, suggérant encore et toujours [...] que les Manoukian se sont possiblement rendus coupables du crime [...], et qu’eux-mêmes n’ont commis aucune faute », peut-on lire dans la décision rendue en Cour d’appel jeudi.

Après 14 ans « d’attente et de misère » pour Nichan Manoukian, sa femme et leurs quatre enfants, la Cour d’appel a rejeté la demande de la GRC qui espérait renverser la décision de 2018 la forçant à payer 426 100 $ en dommages à la famille.

Avec les intérêts, le montant grimpe autour de 700 000 $, avait alors expliqué Me Jacques Larochelle, un de leurs avocats.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: