Les récalcitrants du couvre-feu risquent la prison

Qu’arrivera-t-il aux contrevenants du couvre-feu qui, soir après soir, collectionnent les contraventions sans avoir l’intention de se conformer au décret du gouvernement du Québec? Après une gradation des sanctions, le Service de police de Sherbrooke (SPS) pourrait procéder à l’arrestation de tels individus et les détenir jusqu’à la fin du couvre-feu, soit le lendemain matin, à 5 h.

Categories

Dossiers: 

Type de document: