Les itinérants de plus en plus ciblés par la police à Montréal

La judiciarisation des personnes itinérantes et le profilage social ont fortement augmenté ces dernières années et atteignent de nouveaux sommets, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Observatoire des profilages.

« L’étude montre que, plus que jamais, la judiciarisation fait partie des pratiques courantes du SPVM, au mépris de l’ensemble des politiques de lutte contre les profilages social et racial », concluent les auteurs du rapport dirigé par Céline Bellot, directrice de l’École de travail social de l’Université de Montréal et de l’Observatoire des profilages, en partenariat avec le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes (RAPSIM), le Centre de justice des Premiers Peuples de Montréal et la Clinique Droits Devant.

« Voilà un rapport inquiétant, d’autant plus dans le contexte actuel, où le gouvernement s’en remet au discernement des policiers dans l’application du couvre-feu », réagit Laury Bacro, organisatrice communautaire au RAPSIM, dans un communiqué de presse publié jeudi.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: