Manifestation mondiale pour la justice climatique et sociale

Date de l'événement: 

19 March 2021

RASSEMBLEMENT À 15H30
DÉPART À 16H00

COVID-19: POUR LA SÉCURITÉ DE TOUTES ET TOUS, MERCI DE CONSERVER 2 MÈTRES DE DISTANCE AVEC LES PERSONNES EXTÉRIEURES À VOTRE BULLE ET DE PORTER LE MASQUE EN TOUT TEMPS. Une quantité limitée de masques et de désinfectant sera disponible pour les personnes qui sont dans l’impossibilité de s’en procurer.

Il y a près de deux ans, le 15 mars 2019, 150 000 personnes se sont réunies à Montréal pour former la première manifestation étudiante mondiale pour la justice climatique.

Malgré un mouvement sans précédent qui s’est poursuivi, réunissant des centaines de milliers de personnes issues de tous les milieux dans les rues du Québec, aucune réponse politique conséquente ne s’est ensuivie. Aucune.

Le 19 mars prochain, nous reviendrons à la charge afin d’exiger et de bâtir une société qui ne laisse personne derrière. Une société anti-coloniale, anti-raciste, qui prend soin de sa population. Qui n’a pas d’arsenal militaire servant à surveiller, à brutaliser et à tuer les membres de ses communautés les plus vulnérabilisées. Qui ne met pas le profit de quelques-un.es devant la vie de toutes et tous.

La science est sans appel quant à la radicalité de l’action climatique nécessaire à notre survie collective. Malgré la gravité de la situation, nous sommes convaincu.es que nous avons le pouvoir d’atténuer le désastre écologique. La transition juste pour atteindre la carboneutralité d’ici 2030 - qui passe évidemment par l’abandon immédiat des projets d’hydrocarbures -, en commençant par le rejet du projet GNL-Gazoduq, la régularisation de toutes les personnes migrantes, la reconnaissance pleine et entière de la souveraineté des premiers peuples sur tout le territoire et le définancement, puis l’abolition de la police au long terme pour un réinvestissement dans les communautés marginalisées sont toutes des mesures concrètes nous permettant d’y arriver.

Nous avons le pouvoir de bâtir des communautés résilientes et sécuritaires, de nous entraider et de nous éduquer.

Si le 27 septembre 2019 était la plus grande manifestation dans l’histoire du pays, il n’est plus possible de croire que nous n’avons pas été entendu.es. Nous continuons malgré tout à être délibérément ignoré.es.

Ensemble, tenons nos gouvernements responsables face à leurs promesses vides et exigeons un virage vers la société juste et viable que nous méritons toutes et tous.

Revendications:

L'atteinte de la carboneutralité d'ici 2030, dans le but que cette transition vers une société sobre en carbone se fasse en privilégiant le bien-être des populations et en préservant la sécurité sociale et économique des travailleur.ses,

La souveraineté ancestrale des premiers peuples et la protection de la Terre-Mère. C'est-à-dire la reconnaissance pleine et entière du droit des premiers peuples à l'autodétermination et le respect de leur souveraineté sur leurs territoires ancestraux non-cédés;

La régularisation par les États canadien et québécois de toutes les personnes migrantes et réfugiées afin qu'elles puissent obtenir un statut permanent et bénéficier des mêmes droits et services que les citoyen.nes canadien.nes;

Le définancement, la démilitarisation et la décolonisation des services de police, qui sont, depuis leur création, ancrés dans des idéologies racistes et coloniales, et le réinvestissement dans les communautés afin d'offrir un contexte préventif et transformateur plutôt que punitif au crime, en vue que les services de police deviennent ultimement désuets et soient abolis.

Dans cet esprit, nous joignons également nos voix à celle du collectif Mashk Assi, qui co-organise avec nous, pour:

-La justice climatique pour les Premiers Peuples;
-La justice pour les femmes Autochtones disparues et assassinés;
-L'arrêt du génocide des femmes Autochtones gardiennes de la Terre dans le monde;
-Que l’état colonial reconnaisse et cesse le racisme systémique envers les personnes autochtones;
-L’abolition des institutions étatiques coloniales paternalistes imposées d’assimilation qui n’ont aucune juridiction sur les territoires ancestraux des Premiers Peuples: les conseils de bande.

Accessibilité: trajet normalement accessible en fauteuil roulant, bien noter qu'il comprend quelques rues en pente. N'hésitez pas à communiquer avec nous pour des détails précis.

*********************************************************************
ENGLISH

MEETING TIME: 3:30 PM
TIME OF THE DEPARTURE FROM THE MEETING POINT: 4:00 PM

COVID-19: FOR EVERYONE’S SAFETY, WE ASK THAT YOU MAINTAIN A 2-METRE DISTANCE FROM EVERYONE OUTISDE YOUR “BUBBLE” AND THAT YOU WEAR A MASK AT ALL TIMES. A limited supply of masks will be available for those unable to bring one.

Just about two years ago, on March 15th, 2019, 150 000 people came together in Montreal to form the first global student protest for climate justice. Despite the unprecedented movement that would follow, bringing hundreds of thousands of people from every walk of life onto the streets of Quebec, no substantial political response followed. None.

This March 19th, we will get back to work to demand and build a society that leaves no one behind. An anti-colonial, anti-racist society, that takes care of its people. Let’s fight for a society that does not have a military arsenal used to monitor, brutalize and kill members of its most vulnerabalized communities. A society that does not prioritize the profits of a few over the lives of all.

The science is crystal clear on the bold climate action necessary to insure our collective survival. Despite the severity of the situation, we are convinced that we have the ability to substantially mitigate the ecological disaster. A just transition that achieves carbon neutrality by 2030 would abandon all fossil fuel projects — beginning of course with the GNL -Gazoduq project — it would include regularizing all migrants, fully recognizing the sovereignty of indigenous nations over the land and defunding, with the goal of eventually abolishing, the police in order to reinvest into marginalized communities.

With steps like these, together we have the power to build resilient and safe communities, to help and educate each other.

September 27, 2019 was the biggest demonstration in the history of “Canada” and it’s obvious that we have been heard. But we are being deliberately ignored.

Together, let’s hold our governments responsible for their empty promises and demand a shift towards the more just and liveable society we all deserve!

Demands:

To achieve carbon neutrality by 2030, ensuring that this transition to a low-carbon society prioritizes the well-being of all people and that all workers be supported so that their social and economic security is not compromised;

The ancestral sovereignty of First Peoples and the protection of Mother Earth. This means the full recognition of the rights of the First Peoples to self-determination as well as respecting their sovereignty over their ancestral, unceded lands;

The regularization of all migrants and refugees in Canada and Quebec so that they can obtain a permanent status and benefit from the same rights and services as “Canadian” citizens;

The defunding, demilitarization and decolonization of all police forces, whose creation is rooted in racist and colonial ideologies, and the reinvestment in communities, promoting a preventative and transformative approach to crime rather than a punitive one, with the goal that police services ultimately become obsolete and be abolished.

It is in that spirit that we also join our voices to that of the Mashk Assi Collective, who is co-organizing, to ask for:
-Climate justice for the First Peoples;
-Justice for missing and murdered Indigenous women and girls;
-A stop to the genocide of Indigenous land protectors around the world;
-The full recognition of the existence of systemic racism by the colonial state, and its end;
-The abolition of the colonial, paternalist, state-imposed, assimilation institutions that have no jurisdiction over the ancestral lands of the First Peoples: band councils.

Accessibility: the itinerary is normally practicable in a wheelchair, although some streets may be a bit steep. Don't hesitate to communicate with us for any detail.

Dossiers: 

Ville où l'événement s'est produit: