Des policiers sans pistolet, proposent les troupes de Plante

Au cours d’une séance à huis clos du congrès de Projet Montréal, ses membres ont inscrit l’idée d’un projet-pilote de policiers sans pistolet dans le programme électoral.

Il faut « revoir la nécessité que tous les agents du corps policier portent une arme à feu », estiment les membres du parti. Ils voudraient « s’inspir[er] de l’expérience de certains pays européens, où seules certaines brigades spécialisées sont armées, et mettre en branle un projet-pilote à cet effet, et ce, en collaboration avec les partenaires du SPVM ».

Appelés à se prononcer sur le définancement de la police, les membres ont indiqué qu’ils voulaient plutôt « réformer et réorienter les financements du SPVM, en misant sur des services de sécurité publique de proximité, adaptés aux besoins des citoyens et aux réalités communautaires ».

Il n’a pas été possible d’entendre les débats qui ont mené à l’adoption de ces positions. Elles ont été adoptées dimanche matin derrière des portes (virtuelles) closes, après qu’une militante eut jugé que les enjeux policiers étaient trop « sensibles » pour faire l’objet d’un débat public. Des élus se sont opposés à l’idée, en vain.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: