Manifestation large contre le couvre-feu / Mass Protest Against the Curfew

Date de l'événement: 

18 April 2021

Dimanche / Sunday 18 avril
Rassemblement 17h30 / Gathering at 5:30pm
Parc Jeanne-Mance Park / Av. Duluth

**Pro-masques** **Pro-mask**
**Anti-État policier** **Anti-Police State**
*** English Follows ***

Nous sommes de celles et ceux qui n'en pouvaient plus au moment de l'instauration du couvre-feu. Les derniers jours nous montrent que nous sommes loin d'être les seul.es. Nous ne pouvons plus rester chez nous quand l'État base ses mesures sanitaires sur du vent.

La réponse à une crise sanitaire n’est pas de précariser les plus précaires. Le couvre-feu affecte de façon disproportionnée les personnes qui habitent de petits logements, qui vivent des situations de violences conjugales et LGBTQphobes, les itinérant.es, les personnes racisées déjà davantage harcelé.es par la police, les travailleuses du sexe, les personnes sans statut qui travaillent de nuit, les utilisateur.ices de drogue injectable, les personnes qui vivent seules ou qui souffrent de problèmes de santé physique ou mentale. Le couvre-feu n’est pas une solution, le couvre-feu est une mesure répressive d’un État qui se sert de plus en plus de la police et de pouvoir d’exceptions pour tenter d’endiguer des problèmes plus complexes.

Devant cette atteinte à nos libertés et à nos perspectives de solidarité, il est compréhensible que plusieurs personnes se tournent vers les théories du complot. Nous devons refuser ces explications simplistes qui cachent les vrais enjeux et sont exploités par l'extrême droite dans le but d'alimenter le racisme, de faire de l'auto-promotion crasse et de bafouer le vrai sens de la liberté.

Il est plus que temps que tout le monde descende dans la rue pour protester ensemble contre ce gouvernement autoritaire qui ne sert que des intérêts capitalistes et coloniaux. Rassemblons-nous pour des mesures sanitaires et solidaires qui servent vraiment la population. On en appelle au soulèvement populaire, dans le respect des mesures sanitaires logiques, dans le respect de la population présente et dans le respect de la diversité des tactiques.

Tous ensemble dans la rue le dimanche 18 avril à 17h30 au parc Jeanne-Mance !

- SVP portez vos masques et restez à deux mètres les un.e.s des autres lorsque cela est possible. Si vous éprouvez des symptômes, restez à la maison.
- Journalistes: gardez vos distances. Ne prenez pas de photos dans la foule.
- Nous croyons à l’importance de la sécurité en manifestation, et nous estimons que celle-ci relève de notre responsabilité collective et de notre soutien mutuel. Il n’y aura donc aucune coopération avec le Service de police de Montréal (SPVM).

Événement par : Printemps tout le temps et Pas de solution policière à la crise sanitaire
**
Nous reconnaissons que cet événement est situé en territoire autochtone non cédé et que la nation Kanien'kehá:ka est la gardienne des terres et des eaux où nous nous réunirons. Tio’tia:ke (ou Montréal) est historiquement reconnu comme lieu de rassemblement pour de nombreuses Premières Nations, et aujourd’hui une population autochtone diversifiée, ainsi que d’autres peuples, y réside. C’est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l’avenir que nous reconnaissons les relations continues entre les peuples autochtones et autres peuples de la communauté montréalaise.
**
____________________

We are among those that were at the end of our rope back when the curfew was first announced. The last few days have shown us we are far from being the only ones. We can not stay home anymore when the state enforces public health measures based on nothing.

The answer to a public health crisis is not to render the most marginalized people even more precarious. The curfew disproportionately impacts all the people that live in small and/or crowded apartments, those that are the victims of domestic violence and LGBTQphobic abuse, homeless people, racialized folks already harassed by the police, sex workers, people that don't have a legal status and work night shifts, people who use drugs, people who live alone and / or have mental or physical health issues. The curfew isn't an answer, the curfew is the repressive measure of a state that uses its police more and more in a futile attempt to adress much wider issues.

In the face of this attack on our freedom and our possibilities of solidarity, it is understandable that some may turn to conspiracy theories. We must refuse these manipulations which hide the real issues at hand and are exploited by the far-right to fuel racist ideologies, promote their hideous vision for society and twist the true meaning of freedom.

It is more than time that everyone goes out into the street to protest together against this authoritarian government that only serves capitalist and colonial interests. Let's gather together in solidarity for health measures that truly serve the population. We are calling for a popular uprising, in the respect of logical sanitary measures, the respect of the people present, and the respect of the diversity of tactics.

Everyone in the street Sunday, April 18th 5:30pm park Jeanne-Mance !

- Please wear a mask and maintain two meters distance whenever possible. If you experience COVID symptoms, stay home.
- Journalists: keep your distances. Don't take pictures inside the crowd.
- We believe in the importance of security during protests, and we believe this is the responsbility of everyone present in a vision of mutual aid. As such, there will be no cooperation with the Service de police de Montréal (SPVM).

Événement par : Printemps tout le temps et Pas de solution policière à la crise sanitaire

**
We acknowledge that this event is taking place on unceded indigenous lands. The Kanien'kehá:ka Nation is recognized as the custodians of the lands and waters on which we will be gathering. Tio’tia:ke (or Montréal) is historically known as a gathering place for many First Nations. Today, it is home to a diverse population of Indigenous and other peoples. We respect the continued connections with the past, present and future in our ongoing relationships with Indigenous and other peoples within the Montréal community.

Dossiers: 

Ville où l'événement s'est produit: