Mort de Michel Vienneau : un policier explique une décision stratégique

L’enquête du coroner sur la mort de Michel Vienneau a permis de mieux comprendre un élément énigmatique de la tragédie, mercredi à Beresford. Lors de son témoignage, l’agent Patrick Bulger a expliqué pourquoi l'entrepreneur n’a pas été interpellé avant de monter à bord de sa voiture.

Le 12 janvier 2015, plusieurs policiers se sont rendus à la gare VIA Rail de Bathurst. Ils souhaitaient enquêter sur Michel Vienneau. Ils pensaient à tort que cet entrepreneur de Tracadie et sa conjointe arrivaient de Montréal avec des drogues illégales.

Les policiers ont attendu qu’ils montent à bord de leur véhicule et qu’ils se dirigent vers la sortie du stationnement pour leur barrer la route. Les agents Patrick Bulger et Mathieu Boudreau (qui portaient des vêtements civils) sont alors sortis de leur voiture banalisée, arme à la main.

Voyant ces deux hommes s’approcher de lui et de sa conjointe, Michel Vienneau a appuyé sur l’accélérateur. Son véhicule a heurté la voiture des agents, puis la jambe de Patrick Bulger. Craignant pour la vie de son collègue, Mathieu Boudreau a tiré quatre fois sur le véhicule et atteint mortellement Michel Vienneau.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: