Maltraité par matricule 728, il reçoit une compensation six ans plus tard

Six ans après qu’il eut porté plainte contre deux agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour profilage racial, Julian Menezes a finalement conclu un règlement avec la Ville de Montréal en juin dernier. M. Menezes a annoncé mardi que les deux parties se sont entendues sur un paiement de 25 000$, sans toutefois y inclure une charge de responsabilité.

L’histoire de cet homme d’origine indienne a fait énormément de bruit dans les médias depuis 2012. À l’époque des manifestations étudiantes du printemps érable, alors qu’il ne participait à aucun rassemblement, Julian Menezes avait été violemment arrêté par deux policiers de la métropole, Stéfanie Trudeau (mieux connue sous le nom de matricule 728) et Constantinos Samaras.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: