Faux pas du SPVM dans une campagne de prévention des agressions sexuelles

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) retire une campagne de prévention selon laquelle la surconsommation d’alcool peut rendre une femme plus vulnérable aux agressions sexuelles. La police admet que le message de sa publicité, intitulée « Je sors avec ma gang, je repars avec ma gang », est désuet.

« Au cours des 10 dernières années, 300 filles de 18 à 24 ans ont été victimes d’agressions sexuelles après avoir pris plusieurs consommations et être reparties seules à la sortie des bars Montréalais [sic] », peut-on lire sur un dépliant distribué par les policiers du poste de quartier (PDQ) 38, qui couvre l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: