Pas d’accusation contre le policier ayant abattu Guillaume Bolduc en Beauce

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d'accusation dans le dossier de Guillaume Bolduc, tué par les balles d’un policier dans le stationnement d’un concessionnaire automobile de Saint-Georges, le 10 août 2017.

Après examen du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes, le DPCP conclut que le policier de la Sûreté du Québec n’a pas commis d’infraction criminelle. L'intervention était légale, se fondant sur le devoir imposé aux policiers d’assurer la sécurité et la vie des personnes.

Le DPCP considère que Guillaume Bolduc représentait un danger imminent pour la vie du policier puisqu’il était armé de deux couteaux, qu’il n’obtempérait pas aux ordres et qu’il fonçait vers l’agent. Ainsi, la force appliquée était nécessaire pour sa protection contre des lésions corporelles graves ou la mort.

Rappelons que le jour des faits, des témoins ont affirmé que Bolduc, un homme de 25 ans de Saint-Martin, semblait désorienté. Il s’est rendu sur la voie de circulation du boulevard Lacroix où il invectivait des automobilistes. Il s’est finalement assis au milieu de la route jusqu’à l’intervention policière.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: