Brutalité policière: un manifestant débouté

Un jeune homme qui a poursuivi la ville de Montréal pour 375 000 $ pour brutalité policière lors d'une manifestation en 2012 a été débouté sur toute la ligne par une juge de la Cour supérieure.

Gabriel Duchesneau, un habitué des manifestations, n'a pas démontré de faute de la part des policiers, a tranché la juge Danielle Mayrand dans une décision rendue la semaine dernière.

Non seulement elle remet en question sa version des faits, mais elle retient même une responsabilité de la part du jeune homme de 34 ans, pour ne pas avoir quitté la manifestation lorsqu'elle a dégénéré.

Ce que M. Duchesneau reprochait aux policiers s'est déroulé le 1er mai 2012 lors d'une manifestation organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes-Montréal (La CLAC). Il a témoigné avoir reçu un coup de matraque et un coup de bouclier sur la tête. Il a subi un traumatisme crânien cérébral qui lui aurait laissé des séquelles.

Il réclame des dommages de 375 000 et sa mère demande 75 000 $.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: