Décès de Brandon Maurice : le rapport d’enquête remet en question l’intervention des policiers

Me Luc Malouin, coroner en chef adjoint, vient de déposer son rapport d’enquête sur les causes et circonstances concernant le décès de Brandon Maurice. Rappelons que le 16 novembre 2015, Brandon Maurice a été atteint mortellement par le projectile d’une arme à feu d’un policier de la Sûreté du Québec, lors d’une intervention policière à Messines. Le service d’information a obtenu copie du document de 14 pages.

Le rapport démontre qu’il était légitime, à cette étape de l’intervention, que le policier fasse feu sur Brandon Maurice. Me Luc Malouin croit que la vie du policier était réellement en danger. Cependant, cette situation a été créée par le policier qui a lui-même mis sa vie en danger pour procéder à une arrestation inutile dans le présent contexte.

Le coroner a formulé cinq recommandations à la Sûreté du Québec et à l’École nationale de police du Québec. Il suggère de mettre en place des formations afin de rafraîchir les connaissances de base en matière d’intervention tactique des policiers, de rappeler aux policiers de la SQ que la simple arrestation d’une personne, sans que celle-ci ait été impliquée dans un crime majeur, violent ou à l’encontre de la propriété privée, n’est pas une urgence en soi, de former les policiers à son emploi à l’utilisation des pansements hémostatiques (conçu pour arrêter l’hémorragie interne) et d’ajouter ces pansements dans les trousses de premiers soins des voitures de patrouille.

Catégories