La STM veut plus de pouvoirs et d’imputabilité pour ses inspecteurs

Quelques semaines après une intervention controversée à la station Villa-Maria, la STM a annoncé mercredi qu’elle souhaite que ses inspecteurs obtiennent le statut de constables spéciaux, ce qui augmenterait leurs pouvoirs et les assujettirait au comité de déontologie policière.

Le conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM) a voté une motion autorisant le directeur général «à poursuivre les démarches requises» pour que les inspecteurs obtiennent cette désignation.

Celle-ci permettrait par exemple aux inspecteurs d’améliorer la fluidité sur les voies réservées en faisant remorquer les véhicules mal stationnés, d’avoir accès au casier judiciaire des personnes qu’ils interceptent ou encore d’avoir un plus grand pouvoir d’action en cas de dénonciation pour harcèlement, soutient la STM.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Type de document: