Opposition au nouveau centre de détention pour les migrants de Laval

Plusieurs groupes militants pour les droits de la personne s’opposent à la construction d’un nouveau centre de détention pour migrants à Laval, invoquant des motifs humanitaires.

La construction de ce nouveau Centre de surveillance de l’immigration (CSI), qui devrait ouvrir ses portes en 2021 au coût de 56 M$, fait partie du plan de 138 M$ dévoilé en 2016 par le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale pour «améliorer le système de détention des demandeurs d’asile». Sa capacité sera de 121 personnes.

«Le gouvernement libéral présente ce projet comme un moyen plus humain de détenir les migrants, mais à notre avis il ne s’agit que d’un investissement supplémentaire dans un système violent qui devrait être aboli. Un système dont l’objectif central est le respect des frontières coloniales et la division de la richesse et du pouvoir», a invoqué Rosalind Wong, porte-parole de Solidarité sans frontières, organisme initiateur de la coalition qui regroupe une cinquantaine de groupe dont la Fédération des femmes du Québec et l’Association des juristes progressistes.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: