APPEL : Campagne internationale pour défendre la révolution du Rojava et ses aquis

Pendant que les peuples du Rojava continuent leurs luttes pour leurs droits à disposer d’eux-mêmes, pour la libération des femmes et une démocratie radicale, qu’ils se défendent des attaques des groupes djihadistes et de l’état fasciste turc, les représentants des gouvernements hypocrites continuent de serrer la main des oppresseurs turcs.

Pendant que des plans d’extermination contre la révolution au Kurdistan et en Syrie sont faits à Ankara, les industries d’armement européennes, russes et américaines s’enrichissent de jour en jour, profitant des guerres au Moyen-Orient. Leur profit se fait au prix de millions de vies.

En plus d’être la cause du déplacement de la population d’Afrin, les groupes djihadistes, soutenus, armés et dirigés par l’armée turque, exploitent les ressources de cette dernière. C’est le symbole même d’Afrin, l’huile d’olive des oliviers cultivés depuis des centaines d’années, qui est vendue en Turquie, en Espagne et dans d’autres pays européens. C’est de cela dont parle l’état turc quand il évoque le fait de sécuriser ses frontières : le nettoyage ethnique et l’attaque des populations locales par des groupes djihadistes.

Non seulement à Afrin, mais aussi dans les montagnes kurdes et les prisons turques une résistance est menée contre ces attaques. Au nord de la Syrie, les forces démocratiques syriennes (SDF) et les unités de défense du peuple (YPG et YPJ) ont récemment anéanti ce qu’il restait de l’état islamique. Cette victoire historique n’a été possible que grâce au courage et au sacrifice de milliers de martyrs et à la résistance héroïque de la population locale. Des milliers de femmes se sont organisées et libérées de façon autonome, sans compter toutes les communes et coopératives qui ont été fondées. Les sociétés du Kurdistan, du nord et de l’est de la Syrie se sont soulevées et progressent de jour en jour.

Avec le succès continu de la révolution, les menaces d’Erdogan concernant une attaque militaire majeure au nord de la Syrie dans le but de l’annihiler ne cessent d’augmenter.

Malgré la proclamation de la Turquie quand à son succès dans la « retenue » de la crise des réfugiés en dehors des frontières européennes, de plus en plus de personnes aperçoivent le vrai visage de ce régime. En réalité, tant que l’état fasciste turc n’est pas vaincu, la révolution du Rojava continuera d’être sous la menace de l’état islamique.

Nous avons le devoir d’exposer et d’attaquer la coopération militaire et diplomatique entre le gouvernement de l’AKP-MHP et les gouvernements opportunistes des États-unis et ouest-européens. Nous devons construire une résistance collective contre cette coopération entre nos gouvernements et l’état fasciste turc. Le combat sur le plan physique contre les agressions turques et djihadistes au Moyen-Orient doit être explicitement connecté au combat contre les politiques des gouvernements complices. Si plus de mouvements démocratiques et révolutionnaires se mobilisent et s’organisent à travers nos communautés et groupes de travail, s’ils arrivent à occuper l’espace médiatique, alors nous pourrons établir un second front contre l’état fasciste et impérialiste turc au Moyen-Orient.

Nous devons développer nos actions, les coordonner et les étendre à l’internationale. Nous devons passer d’une politique d’opposition à une politique de résistance permanente. L’armée turque utilise ses armes et l’OTAN fournit les munitions. Les populations du Kurdistan et du nord de la Syrie répondent déjà à ces attaques. Nous, en tant que forces révolutionnaires anti-fascistes, prendrons part à l’action, par des occupations, blocages et perturbations à l’encontre des lieux de coopération militaire, diplomatique et économique avec l’état fasciste turc dans nos pays.

Nous exprimerons notre solidarité avec le peuple du Rojava à travers les buts et actions suivantes :

1. Nous défendons la révolution et ses acquis. Nous nous alignons sur la révolution au Kurdistan, la lutte la plus déterminante contre la plus grande manifestation fasciste de notre époque, et pour la libération des femmes et de la société.

Nous voyons ce procédé révolutionnaire comme s’alignant dans la continuité de la résistance dans l’histoire de l’humanité, filant la révolution d’Octobre, la guerre civile d’Espagne et la révolution cubaine.

2. Nous perturberons, bloquerons et occuperons les entreprises et institutions financières qui soutiennent l’état fasciste turc. Cela implique d’exposer la vérité et de diffuser les informations, par des actions de masse autant que de désobéissance civile.

3. Nous dénonçons toutes les associassions, gouvernements et alliances soutenant l’état fasciste turc. Nous devons analyser leur coopération, en déduire et révéler leurs intérêts. Les ennemis de la révolution au Kurdistan et en Syrie sont aussi les nôtres. Nous nous opposons aux interventions et aux politiques d’occupation des pays membres de l’OTAN et de la fédération de Russie au Moyen-Orient.

4. Nous empêcherons que les mensonges de la propagande turque ne se répandent et nous étoufferons le fascisme turc. Ils utilisent le lobbying et la propagande pour obtenir des appuis pour leur guerre criminelle et répandre leur idéologie. Nous combattrons cette dernière. La Turquie fasciste est notre ennemi commun, notre unité est internationale et antifasciste.

Nous appelons tous les militant.e.s à rejoindre #riseup4rojava

LA RÉVOLUTION AU NORD DE LA SYRIE L’EMPORTERA, LA TURQUIE FASCISTE SERA DÉTRUITE !

QUE VIVE LA SOLIDARITÉ ANTIFASCISTE INTERNATIONALE !

SOLIDARITÉ AVEC LES FORCES ANTIFASCISTES EN TURQUIE, AU KURDISTAN ET DANS TOUT LE MOYEN-ORIENT !

Catégories

Dossiers: 

Type de document: