La famille Coriolan attend toujours une réforme des interventions policières

MONTRÉAL — Johanne Coriolan se souvient de son père adoptif comme d’un «doux géant».

Pierre Coriolan était de fait si grand qu’il devait souvent se pencher pour passer la porte — et c’est une image que Johanne peut encore visualiser de façon vibrante en se rappelant son enfance.

Mais lorsque les policiers de Montréal ont croisé la vie de Pierre Coriolan dans le couloir menant à son appartement il y a maintenant trois ans, le 27 juin 2017, Johanne soutient qu’ils n’ont vu qu’une menace — pas le père, le frère et l’oncle dévoué que sa famille a connu.

En pleine crise de santé mentale, Pierre Coriolan, un homme noir de 58 ans, est mort lorsque la police a ouvert le feu après avoir utilisé un pistolet à impulsion électrique (Taser) et tiré des balles en caoutchouc pour tenter de le maîtriser. Ils ont également utilisé à nouveau leur matraque et un Taser après les coups de feu. Une partie de ce qui s’est passé dans ce couloir a été filmée.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: